A propos

Situé en plein cœur du très bucolique quartier Saint Germain des Prés, cet appartement prend de la hauteur en surplombant les toits de Paris.

L’appartement se développe sur deux niveaux. Au niveau bas, se trouve une entrée, incitatrice et fonctionnelle.

L’escalier d’entrée, dessiné sur mesure, remplace initialement un escalier en colimaçon peu esthétique et encombrant.

L’escalier à été construit en béton. Le revêtement des marches est fait avec le même parquet que l’ensemble de l’appartement (parquet en chêne gris de l’est), liaison parfaite entre les deux niveaux.

La montée d’escalier est balisée par des lumières en partie basse. Le toit a été découpé pour intégrer une large verrière créée sur mesure, ce qui permet à l’entrée d’être baignée de lumière invitant à pénétrer vers le niveau supérieur.

Bien que les ouvertures soient assez étroites, elles cadrent parfaitement les beaux monuments aux alentours.

Pour faire pénétrer la lumière au mieux, l’architecte a prévu de larges ouvertures en toiture style atelier, ce qui apporte une sensation de hauteur.

Afin d’alléger davantage et de lier les volumes des pièces entre eux, des impostes vitrées ont été créées en partie haute des cloisons éclairant le bureau et la salle de bains et dialoguant avec les verrières de toit. Le rythme des ouvertures se répond et donne l’illusion de se refléter.

Les poutres apparentes, peintes en blanc comme le plafond, allègent les hauteurs et donnent l’impression que les murs filent.

La décoration est définitivement masculine dans cet appartement sous combles qui offre de beaux volumes.

Deux espaces se dessinent et sont physiquement séparés par une circulation : l’espace jour et l’espace nuit. Comme trait d’union, le couloir est souligné par un aplat anthracite tout le long du mur balisé par des lumières intégrées.

Ce mur dissimule des portes donnant sur des espaces plus fonctionnels, tel que placard et buanderie.

L’espace jour est un beau volume ouvert. La cuisine, l’espace à manger et le salon donnent une belle perspective à la pièce dirigée vers une cheminée à gaz aux lignes fines, contemporaines.

Un  mobilier contemporain associe des matériaux nobles tels que le bois, le métal et le cuir. Les couleurs foncées du mobilier contrastent et se détachent des murs blancs lumineux.

Un meuble multimédia, bibliothèque, créé sur mesure en bois réchauffe le salon et dialogue avec la cheminée.

L’espace nuit se compose d’un bureau, d’une salle de bain et d’une vaste chambre.

Les trois pièces peuvent s’ouvrir largement les unes sur les autres par des portes coulissantes qui peuvent disparaitre dans les cloisons.

Dans la chambre, la hauteur sous combles est soulignée par une tête de lit capitonnée sur mesure entièrement dessinée et réalisée en cuir. L’aspect « sous combles » qui semble être un point négatif dans un intérieur est alors sublimé et devient un point fort de décoration.

A l’opposé, un meuble de rangement sur-mesure en bois parfaitement intégré se développe sur toute la hauteur ainsi que la largeur du mur, le passage vers la chambre étant intégré à cette menuiserie.

Afin de ne pas rompre l’homogénéité de l’appartement, la salle de bains a été traitée de manière très contrastée.

Le noir avec l’ardoise mis en œuvre au mur et au sol procure une atmosphère « Zen » et apporte un touché très agréable.

Le blanc de la baignoire et du meuble-vasque en Corian apporte un touché doux.

La baignoire positionnée sous la fenêtre de toit donne une sensation d’extérieur donnant des idées d’évasion.

Jusque au moindre détail, Anne Decremps a agencé, décoré et aménagé l’ensemble de cet appartement. Pour une harmonisation à la pointe, les accessoires comme la vaisselle et le linge de maison ont été également choisis par l’architecte.

 

Catégorie
Appartement, Rénovation